Des participants du PILA naviguent jusqu'au diplôme

Informations archivées

Les informations archivées sont fournies aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elles ne sont pas assujetties aux normes Web du gouvernement du Canada et n'ont pas été modifiées ou mises à jour depuis leur archivage. Pour obtenir ces informations dans un autre format, veuillez communiquez avec nous.

 Des membres du Programme d'initiation au leadership à l'intention des Autochtones (PILA) du CMR avec des canoës
Des membres du Programme d'initiation au leadership à l'intention des Autochtones (PILA) du CMR commencent à défaire leurs bagages, au retour d'un exercice militaire pendant lequel ils ont parcouru une grande distance en canot, dans le cadre de l'épreuve de fin d'année.

Par Lieutenant de vaisseau Haley Mooney

Même la pluie qui avait duré toute la semaine n'avait pas refroidi l'enthousiasme de l'élève-officier (élof) Tia Chartrand, âgée de 18 ans, et des 13 autres élèves-officiers canoteurs. Au terme de ce sixième jour de leur excursion de canot de huit jours sur un trajet de 102 kilomètres, ils suspendaient leurs vêtements pour les faires sécher à leur campement de Kingston Mills.

De fait, l'élof Chartrand, jeune femme énergique originaire de Comox, en Colombie-Britannique, était absolument ravie et nous a raconté les défis que sa classe du Programme d'initiation au leadership à l'intention des Autochtones (PILA) a relevés pendant cette excursion qui représentait son dernier exercice.

" Notre mission consiste à parcourir le canal Rideau en huit jours, a-t-elle expliqué. Ce sont les participants qui pilotent l'excursion, et nous avons un nouveau leader chaque jour ".

" Au début, ce n'était pas évident, mais nous avons fini par trouver notre rythme de croisière à force de développer nos compétences en leadership et en travail d'équipe ".

Cela dit, ce n'était pas tout de travailler fort. " L'activité nous permet aussi de serrer les rangs et de faire les espiègles, poursuit l'élof Chartrand en riant. Nous en avons profité pour faire du plongeon, et puis à un moment donné un cygne s'est tout bonnement mis à suivre l'adjudant pendant qu'il nageait ".

" Au début, ce n'était pas évident, mais nous avons fini par trouver notre rythme de croisière à force de développer nos compétences en leadership et en travail d'équipe ".

Cela dit, ce n'était pas tout de travailler fort. " L'activité nous permet aussi de serrer les rangs et de faire les espiègles, poursuit l'élof Chartrand en riant. Nous en avons profité pour faire du plongeon, et puis à un moment donné un cygne s'est tout bonnement mis à suivre l'adjudant pendant qu'il nageait ".

Les élof Couillonneur, Kablutsiak et Anishinabie
Les élof Couillonneur, Kablutsiak et Anishinabie célèbrent ensemble l'aboutissement de l'épreuve de fin d'année du CMR, au mois de juin 2013.

Le PILA est un programme universitaire militaire d'une durée d'un an qui s'adresse aux jeunes Autochtones âgés de 17 à 26 ans.

" Les participants suivent sept cours universitaires crédités, en plus d'intégrer un pilier militaire et un pilier d'éducation physique en vertu duquel ils font du conditionnement physique tous les jours " précise le commandant de l'escadron PILA, l'adjudant (adj) Chuck Côté.

" Le programme comprend également un volet culturel. Chaque semaine, les élèves-officiers se familiarisent avec des questions comme l'utilisation des tambours par les Autochtones et l'étiquette propre aux sueries " enchaîne l'adj Côté.

" Le profil culturel de nos participants est très varié. Certains ne connaissent rien de leur patrimoine, tandis que d'autres y baignent depuis toujours " ajoute-t-il.

L'excursion en canot sur le canal Rideau s'est déroulée à une semaine de la cérémonie de fin de cours du PILA.

Les élof Chubb et Cook
Les élof Chubb et Cook tiennent une plume cérémoniale, au terme de l'épreuve de fin d'année du CMR, qui a eu lieu au début du mois de juin 2013.

" C'est la dernière étape, qui couronne le pilier militaire, le pilier d'éducation physique et en fait tous les piliers, poursuit l'adj Côté. Le cours s'étend sur une longue période, 14 participants auront obtenu leur diplôme, et les troupes ont bon moral. Elles ont développé leur complicité tout au long de l'année et l'ont soudée au cours de cet exercice " dit-il.

Les participants ont bénéficié d'une bonne préparation. " Ils ont suivi des cours de navigation et effectué un exercice de navigation avant l'excursion, déclare l'adj Côté. Ils étaient accompagnés de mentors mais ils se sont très bien débrouillé tout seuls. Dame Nature les a mis à l'épreuve, mais ils ont traversé la tempête ".

Les membres de l'excursion ont obtenu leur diplôme du PILA à la cérémonie tenue le 21 juin dernier, puis se sont dispersés. Certains se sont enrôlés comme officier ou militaire du rang, d'autres sont rentrés chez eux pour emprunter d'autres chemins. Tous profiteront cependant toute leur vie de l'expérience acquise pendant le PILA.

" Je dirais à tous les Autochtones de suivre ce cours, déclare l'élof Chartrand. Vous en retirez une formation en leadership, de l'assurance et un avant-goût de la vie militaire. J'aimerais vraiment travailler comme leader au sein du PILA un jour. C'est un programme très enrichissant auquel on peut aussi apporter beaucoup ".

L'escadron PILA du CMR
L'escadron PILA du CMR se remet de son éprouvant test de fin d'année. L'épreuve, menée tous les ans au mois de juin, consiste en une excursion de nombreux kilomètres en canot.

Date de modification