Jour international de la femme au CMR du Canada

Informations archivées

Les informations archivées sont fournies aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elles ne sont pas assujetties aux normes Web du gouvernement du Canada et n'ont pas été modifiées ou mises à jour depuis leur archivage. Pour obtenir ces informations dans un autre format, veuillez communiquez avec nous.

Réflexions d'une femme élève-officier exceptionnelle

Par élof officier Mallory Litjens

L'Élof Mallory Litjens utilise l'équipement radio dans le cadre d'un exercice d'entraînement à la BFC Gagetown, en juillet 2012

Chaque année, le 8 Mars, des milliers d'événements sont organisés à travers le monde pour célébrer et inspirer les femmes en faisant la promotion de leurs réalisations et progrès à travers l'histoire.

Aujourd'hui il y a environ 10 000 femmes qui servent dans la Force régulière et dans la Réserve des Forces canadiennes, ce qui représente un total d'environ 12% des forces. Les femmes servent dans l'armée canadienne depuis plus de 100 ans, mais ce n'est que récemment que nous les avons vues servir dans toutes les professions militaires, y compris les armes de combat.

Je me compte chanceuse de vivre dans un pays qui a une réputation de leader dans la diversité et l'équité en emploi. C'est grâce aux mouvements d'égalité qu'ont été faits dans le passé que j'ai pu obtenir un emploi dans les forces armée canadienne et que j'ai l'opportunité d'étudier au collège militaire royale du Canada.

C'est donc sur ce jour international de la femme je me trouve à apprécier les mouvements d'égalité qu'on fait les femmes qui ont passé avant moi dans les forces canadiennes et au CMR du Canada. Sans les luttes, sacrifices et efforts de ces femmes qui étaient à ma place il y a 25 ans, je n'aurais pas toutes les opportunités que j'ai été présenté dans mon temps au CMR du Canada.

Il y a eu beaucoup de progrès qui a été fait au CMR du Canada depuis 1980, la première année que les femmes ont été acceptées au collège. Personnellement mon expérience au CMR du Canada est très positive, et je me suis toujours senti traité également aux hommes. Au CMR du Canada, j'étudie en génie civile, un degré d'étude qui était, auparavant, limité aux hommes uniquement. De plus, j'ai une position de leadership sénior, commandant de mon escadron (COMO), une position qui démontre clairement que je suis sur un pied d'égalité avec tous les hommes au collège.

Aujourd'hui, j'aimerais encourager toutes les femmes dans les forces canadiennes, notamment les élèves officiers, de réfléchir à tout le progrès qui a été accompli dans le passé et d'apprécier les mouvements qu'on fait nos prédécesseurs pour nous permettre d'être où nous le somme aujourd'hui.

Date de modification