Le défilé sous l’Arc commémoratif-premier contact de la promotion de 2020 avec les traditions du CMR

Informations archivées

Les informations archivées sont fournies aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elles ne sont pas assujetties aux normes Web du gouvernement du Canada et n'ont pas été modifiées ou mises à jour depuis leur archivage. Pour obtenir ces informations dans un autre format, veuillez communiquez avec nous.

Par l’élof (II) Cardona (27832), 12 Esc

C’est déjà la rentrée! Le temps est venu d’acheter ses fournitures scolaires, d’amorcer la nouvelle année universitaire et, pour les parents, de dire au revoir à leurs enfants devenus grands et maintenant prêts pour l’université. Au Collège militaire royal du Canada, le retour à l’école est cependant un peu différent de ce qu’il est dans la plupart des autres universités.

Pour commencer, les élèves-officiers (élof) démarrent leurs études universitaires par un défilé. En effet, avant de s’installer dans leurs chambres, les élof de la promotion de 2020 ont pris part au traditionnel défilé sous l’Arc commémoratif, qui symbolise le début de leur aventure au CMR du Canada. Ils ne défileront de nouveau sous l’Arc qu’en 2020, au moment de la remise des diplômes.

L’officier responsable de la période d’orientation de première année (POPA), le lieutenant de vaisseau Rob Medeiros, a donné l’ordre aux recrues de quitter le Centre sportif de la communauté militaire de Kingston et de former les rangs avec leur escadrille respective en vue du départ du défilé.

Les élof ont patienté quelques minutes en place repos, fébriles, puis les cornemuseurs ont commencé à jouer pour les amener de l’autre côté de la rue, où les attendait un auditoire enthousiaste. Amis et parents, alignés de part et d’autre de l’Arc, ont accueilli avec fierté les membres de la future promotion de 2020 qui amorçaient un nouveau chapitre de leur vie. L’émotion était palpable.

Tout juste avant de passer sous l’Arc, les nouveaux élof ont reçu l’ordre de tourner la tête à droite pour porter leur regard vers l’endroit où se trouvait le commandant du Collège militaire royal du Canada, le brigadier-général Sean Friday. Ce dernier leur a alors rendu le salut. À leur arrivée au terrain de parade, le lieutenant-colonel Chris Renahan, directeur des élof (D Élof), a ordonné aux élof d’adopter la position en place repos, puis il a pris la parole, devant les recrues et leurs parents et amis réunis, pour bien leur signifier l’importance de l’occasion.

Après le discours du D Élof, le commandant de l’Escadre des élèves-officiers, l’élof Stefan Bobes, a ordonné aux élof de se mettre au garde-à-vous et a invité les élof chefs d’escadrille de la POPA à poursuivre la marche. À leur passage devant l’auditoire en liesse, certains avaient du mal à s’empêcher de sourire. Le moment était venu de commencer la POPA.

Comme tous les ans, la POPA a été lancée en grand. Pendant le défilé, les élof commandants de section de la POPA attendaient impatiemment l’arrivée de leur escadrille.

Retrouver leurs bagages parmi les tas de valises et de sacs de fourbi n’a pas été une mince affaire pour les nouveaux élof. La scène est devenue presque chaotique quand les recrues, suivant les consignes criées à tue-tête par leurs chefs de la POPA, se sont mises à regrouper leur matériel et à regagner leur dortoir ou leur chambre.

  • La classe 2020 marche fièrement sous l'Arche commémorative
  • Le commandant du CMRC, le Brigadier-général Sean Friday, salue les nouveaux membres du Collège
  • Le directeur des cadets, le lieutenant-colonel Christopher Renahan, la parade
  • POPA commence, et les premières années essaient de trouver leur valises
  • La classe de 2020 organise les valises
  •  Ce n'est que le début de POPA
Date de modification