Célébration du 50e anniversaire du drapeau canadien au Collège militaire royal du Canada

Informations archivées

Les informations archivées sont fournies aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elles ne sont pas assujetties aux normes Web du gouvernement du Canada et n'ont pas été modifiées ou mises à jour depuis leur archivage. Pour obtenir ces informations dans un autre format, veuillez communiquez avec nous.

- Par Capitaine Yvette Grygoryev

Le 15 février 2015, le Canada célèbrera le 50e anniversaire de l’adoption officielle de son drapeau actuel, qui a vu le jour ici, au Collège militaire royal du Canada, et est devenu depuis le symbole le plus connu de notre pays.

En mars 1964, alors qu’il contemplait le domaine du Collège du haut de l’édifice Mackenzie, le colonel et honorable George F.G. Stanley, qui était alors doyen des arts, fit part au colonel et honorable John R. Matheson, alors député de Leeds, de son idée d’utiliser le drapeau du Collège militaire royal comme base pour celui du Canada. Au centre, proposait le colonel Stanley, une simple feuille d’érable rouge viendrait remplacer l’emblème du Collège – une main gantée de fer tenant un rameau de trois feuilles d’érable vertes. C’est ainsi que la proposition du colonel Stanley, approuvée par le parlement, devint par décret royal le symbole de notre pays le 15 février 1965.

Le drapeau officiel du Collège continue lui aussi de flotter aujourd’hui, avec ses larges bandes rouges encadrant les armoiries de l’établissement. Les origines de ce drapeau sont incertaines, mais il est arboré depuis la fin de la Première guerre mondiale. Hissé haut pour les cérémonies importantes comme les remises de diplômes et les retrouvailles d’anciens élèves-officiers, il flotte aussi sur la tour de l’horloge du Collège et au mât de la pointe Frederick depuis 1960.

« Il est difficile de trouver les mots pour décrire la fierté que nous ressentons à être Canadiens et à défiler sous ce majestueux symbole qui nous unit. Naturellement, nous sommes plus fiers encore de ce que le concept du drapeau du Canada a vu le jour ici et est dérivé de celui du CMR, a déclaré le brigadier_général Al Meinzinger, commandant du Collège militaire royal du Canada. Le colonel et honorable George Stanley et le colonel et honorable John Matheson ont été bien inspirés de créer ce merveilleux patrimoine, a-t-il ajouté. Il appartient désormais à tous les Canadiens, et il a acquis une dimension qui transcende ses origines. »

Au CMR et dans les autres bases et unités du pays, on peut voir ce magnifique symbole flottant aux mâts à tous les défilés, arboré à tous les événements importants et salué chaque fois que quelqu’un passe devant. On peut le voir aussi orner fièrement l’uniforme de tous les militaires canadiens, d’un océan à l’autre et dans le monde entier.

Le drapeau du Canada est un symbole qui unit tout spécialement le personnel militaire, où qu’il se trouve dans le monde. Il continue d’inspirer nos militaires dans l’exécution de leurs tâches, de leurs missions et de leurs opérations , les poussant au courage et à la bravoure par son symbole qui les lie à tous les autres Canadiens.

« J’ai eu comme camarades de ma section [de l’armée pendant la Première Guerre mondiale] des hommes dont les noms étaient : Cameron, Kimora, English, Gleidenstein, de Chapin, O'Shaughnessy. Nous ne nous alignions ni ne rompions les rangs en tant que Canadiens irlandais, que Canadiens français, que Canadiens néerlandais, que Canadiens d’origine japonaise. Nous portions le même uniforme, avec le même insigne de feuille d’érable, et nous étions fiers d’être connus en tant que Canadiens, de servir comme Canadiens, et de mourir, s’il était nécessaire, en tant que Canadiens. » – Lester B. Pearson

« Je suis un Canadien, libre de m’exprimer sans crainte, de servir Dieu comme je l’entends, de défendre ce qui me semble juste, de contester ce qui me semble mal ou de choisir les dirigeants de mon pays. Cette tradition de liberté, je m’engage à la perpétuer, pour moi-même et au bénéfice de l’humanité tout entière. » - John Diefenbaker (Déclaration canadienne des droits, 1er juillet 1960)

Un élève-officier arbore le drapeau du CMR en sautant en parachute.

Des élèves-officiers du Collège militaire royal du Canada défilent devant l’édifice historique MacKenzie. Le drapeau du Canada flotte toujours au mât tout en haut. Tous les militaires doivent saluer le drapeau du Canada chaque fois qu’ils passent devant en uniforme.

 

Le drapeau du Collège militaire royal du Canada flotte sur le campus historique depuis la fin de la Première Guerre mondiale. Y figurent les armoiries du Collège, un poing ganté de fer tenant un rameau de trois feuilles vertes, ainsi que la devise « Vérité, Devoir, Vaillance ».

Le drapeau du Canada flotte au mât de la tour de l’horloge de l’édifice MacKenzie, dont la construction s’est échelonnée de 1876 à 1878.

Plaque avec inscription: Près de ce terrain de rassemblement, en mars 1964, tandis qu'il regardait flotter le drapeau du collège sur l'édifice Mackenzie, le colonel  l'honorable G.F.G. Stanley, alors doyen des arts au RMC, a proposé pour la première fois au colonel l'honorable J.R. Matheson, alors député de Leeds, de s'inspirer du drapeau du RMC pour créer le drapeau national. Ils ont tous deux dessiné un drapeau que a été approuvé par le Parlement et adopté par Proclamation royale comme drapeau national du Canada le 15 février 1965

Date de modification